jeudi 11 décembre 2014

La fin d'une aventure...

Comme le titre l'indique, c'est la fin de ce blogue, j'ai eu beaucoup de plaisir à écrire ici, mais la passion n'y était plus ces derniers mois, et il y a des gens qui le font mieux que moi.

J'ai décidé de me consacrer à mon autre blogue www.recettesdepub.com qui se consacre à l'univers de la bouffe, un sujet qui m'allume pas mal plus.

Pour ceux qui voudront me contacter, voici mon adresse: normand.boulanger@icloud.com

Encore merci de m'avoir suivi et au plaisir de se rejaser!

Sur Twitter: @normboulanger

samedi 26 avril 2014

Amours, silences et Liaisons Dangereuses


Samedi soir dernier, le 19, je suis allé voir la pièce Les Liaisons Dangereuses au théâtre Jean Duceppe de la Place des Arts. Je dois dire que c'est Magalie Lépine-Blondeau qui m'a convaincu d'aller voir la pièce lors de son passage à Tout le Monde en Parle il y a quelques semaines. Ça devait faire comme 15 ans que je n'étais pas allé au théâtre (la dernière fois c'était une pièce d'un ami de la blonde de cegep lors de mon 2ème DEC, bref un méchant bout!). Donc, n'ayant entendu que de superbes critiques et ayant envie de me lancer, je décide d'acheter des billets, j'y vais donc avec ma mère qui venait passer la fin de semaine à Montréal (Je suis un gentil garçon quand même).

Donc, n'écoutant que mon envie de divertissement, je m'asseois dans la salle pour apprécier la pièce. Rarement un discours datant de 2 siècles est encore actuel aujourd'hui (la pièce mis en scène par Serge Denoncourt se déroule en 1947, mais l'origine de l'histoire est de 1780 quelque). Bref, tout ça pour dire que cette pièce est magique, l'interprétation, les costumes, etc. Mais deux choses ont retenues mon attention durant la pièce. Premièrement: les silences..................... On accorde souvent trop peu d'importance aux silences, pourtant, ce sont eux qui changent tout le sens d'un phrase, bref, ils sont souvent le non-dit, ce que l'on pense mais que l'on n'ose pas dire (Note à moi même: Utiliser plus souvent les silences), mais dans une pièce comme Les Liaisons Dangereuses, ils nous aident aussi à sentir la douleur, les sentiments réels des personnages, ils sont quasi un personnage en eux-mêmes dans l'histoire.



La seconde chose qui m'a profondément marqué dans cette pièce, est son sujet principal, l'Amour, oui celui avec un grand A. Il en est le thème central, et c'est lui qui décide du destin des personnages, le mal d'aimer pour être plus précis. Les personnages de la pièces sont pour la plupart des infidèles, des profiteurs, des gens qui jouent avec les sentiments, par contre, ils se font prendre à leur propre jeu et c'est fatal. C'est encore le cas dans la société d'aujourd'hui, on a de la difficulté à aimer une seule personne, par contre être avec plusieurs en même temps pour notre propre plaisir sans penser aux conséquences est parfois plus facile car l'on est pas dans quelque chose de sérieux, du moins c'est ce que l'on se fait croire. 

Et pour citer le personnage de Julie Le Breton: Amour et Vengeance, deux de vos passe-temps favoris, voilà qui résume très bien la pièce.

Jusqu'au 17 mai!

vendredi 3 janvier 2014

En 2014, être en forme pourrait vous mettre dans le trouble!


C'est la nouvelle année, il faut se remettre en forme! Mais être en forme, pourrait vous mettre dans le trouble! Du moins c'est ce que le centre de conditionnement physique haut de gamme EQUINOX nous laisse croire. Dans une campagne créée par Wieden & Kennedy, on comprend ici le jeu d'Equinox qui veut séduire une clientèle qui est différente, est audacieuse, active, qui n'a pas peur des tabous et surtout jeune. Pas le public de mononcle et matante qui font de l'elliptique, le public pour qui se mettre en forme n'est qu'une partie de leur style de vie pour leur permettre de faire autre chose par la suite! Bref que l'exercice ne soit pas leur style de vie, mais leur porte de sortie!



Alors que la plupart des autres centres de conditionnement physique vont dans le sens de se remettre en forme pour le début de l'année, de moins manger, etc. Equinox non! On ne cherchait pas la perfection, peut-on lire dans l'article de PSFK, loin de là! Selon moi, on se reconnait plus dans des gens qui osent qui sont différents que dans des gens qui font de l'élliptique dans une publicité projeté le jour de la soirée de la fin d'année! Ce sont des moments qui sont vrais, plus proches de la réalité qu'Equinox recherche!

Bref, une campagne qui va chercher le coeur de la cible d'Equinox, et fait un grand bien dans le monde du gym!

Source: PSFK

samedi 30 novembre 2013

Microsoft et Windows n'ont rien compris au Québec


Depuis quelques semaines, nous voyons, sur les chaînes québécoises, cette publicité de Windows qui nous annonce son nouveau PC / Tablette. Le hic c'est que cette publicité est en français de France, même pas adaptée. D'ailleurs si vous regardez où j'ai pris la publicité, vous allez voir que c'est sur la chaîne de Windows France. 

À ce que je sache, nous sommes au Québec et non en France... C'est un peu une question d'irrespect de la part du grand fabriquant de Redmond de nous passer des publicités de l'autre côté de l'Atlantique alors qu'on se retrouve sur le même continent que le créateur de Windows. Et après ça, on se demande pourquoi Apple commence à dominer le marché... Même si les publicités d'Apple sont sensiblement les mêmes partout dans le monde, jamais elle ne poussera dans la gueule du consommateur québécois des publicités mal traduites ou carrément mauvaises. Oui les pubs d'Apple ne sont pas des créations originales du Québec, mais elles sont adaptées, avec des comédiens d'ici en voix hors champ. 

Avec la controverse du départ de Honda en terme de campagnes originales au Québec cette semaine, il faudrait que l'industrie que ce soit des médias et des agences, s'alignent ensemble et que ce genre de publicité ne passe pas au Québec. On s'entend que Microsoft n'est pas la petite PME d'un petit village du Québec et aurait eu assez de budget pour faire au minimum une traduction de cette publicité pour le Québec, mais non, on nous prend encore pour des petits colonisés... Bravo Microsoft, et dans quelques années ne cherchez pas pourquoi votre part de marché aura diminué au Québec...

mardi 27 août 2013

Nike, tu me motives! #JustDoIt


Bon, un petit retour après quelques mois d'absence sur ce blogue. Je sais que plusieurs personnes ont déjà parlés de cette publicité de Nike, mais elle a une signification un peu différente pour moi, je la prends comme une motivation personnelle.  Je m'explique, il y a environ 1 an j'ai commencé à courir, j'avoue que je ne suis pas très discipliné pour m'entraîner, mais bon, rendu à presque 36 ans j'ai envie d'être plus en forme, non pas uniquement pour bien paraître, mais pour être mieux avec moi-même.  Bref, donc je suis maintenant rendu à courir régulièrement (environ 3 fois par semaine) plus de 5 kilomètres.  Certains diront que ce n'est pas beaucoup, mais j'aime mieux ne pas trop en faire et en faire régulièrement que ne pas en faire du tout.  Aujourd'hui (mardi), j'ai couru 7,1 kilomètres, ma plus longue distance, j'étais, avouons-le, assez épuisé, mais fier de moi. 

Donc, tout ça pour dire que cette publicité de Nike présenté en introduction me donne des coups de pied au derrière pour être poli, elle me motives, me force encore plus à m'entraîner, à me dépasser. Nike, et son agence Wieden & Kennedy, ont vraiment la touche pour nous pousser à aller plus loin, à regarder leurs publicités et se dire: «Moi aussi je veux être aussi en shape»! Ok, on ne sera probablement jamais aussi en forme que les athlètes qui le font à temps plein, mais bon, reste que de faire de l'activité physique est le seul moyen de demeurer en santé! Et les filles, il y a la voix de Bradley Cooper dans la pub, mais vous l'aviez certainement remarqué ;)

Merci à mes collègues Fred Roy et Mathieu Bédard (ne lâches pas l'entraînement mon vieux) de m'avoir fait découvrir ce petit bijou qui m'aide que dans mon entraînement.


Related Posts with Thumbnails